ESPAÑOL    ENGLISH    FRANÇAIS

 

 
 

 

 

Marcial et son épouse Pépite.

La photo a été prise environ quatre ans après son mariage.

 

 

 

 

 

La signature de Marcial

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marcial avec son épouse et ses beau-frères

(La plus petite dans la photographie est sa fille majeure)

 

 

 

 

 

  

 

 

 

Marcial ( droite ) avec l'écrivain Silvio Santiago.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il marie nombre 11 de la rue *Ensinanza.

En le bas avait Marcial son atelier de *ebanistería

 

 

 

 

 

                                                                                    

Dans cette maison de Vilouriz (Toques) est passé Marcial un an caché. La maison a été réformée et il peu conserve de la structure ancienne.

En elle habitait aussi une maîtresse phalangiste ignorante totalement de sa présence

 

 

 

 

 

 

Dans la route Santiago - Lugo, avant d'arriver en Guntín au croisement de la route d'Ourense, en descendant à la main gauche, y a ces signaux.

À son côté ils sont les restes de la vieille route. Dans sa fossé est apparu le corps de Marcial
 

 

 

 

 

 

Dans la fossé. Dans cette courbe de la vieille route Santiago -Lugo. Le jour 28 Septembre de 1937, aux six du matin, est apparu le corps sans vie de Marcial.

Avec deux tirs, *tumbado bouche en bas, avec les bras ouverts et trempés en de l'eau, l'ont laissés ses assassins.
 

 

 

 

 

 

 

 

Emplacement via satellite du lieu de l'assassinat